Etre parent est le métier le plus précieux qu’il soit mais aussi le plus difficile. La parentalité a beaucoup évolué ces dernières décennies avec l’essor du travail des femmes, le développement de la psychologie de l’enfant, la Convention internationale des droits de l’enfant, l’arrivée d’internet, l’accélération du rythme social, la sur-consommation, la pression sur la performance, les familles multiformes, l’ère de l’éducation positive, le culte de l’enfant réussi, etc… Plus que jamais, les parents du 21ème siècle se sentent remis en cause. Sans cesse, ils se demandent s’ils sont de bons parents, si leurs enfants sont heureux et suffisamment stimulés, s’ils prennent les bonnes décisions, s’ils ont les bonnes réactions. A force de vouloir être des parents qui répondent toujours à tous les critères d’excellence, ils sont en réalité souvent culpabilisés et stressés de ne jamais en faire assez. Dans un contexte devenu aussi exigeant, il est fondamental que les parents prennent soin d’eux-mêmes et de leur couple. Admettre que la parentalité positive parfaite représente un idéal et non une réalité.

Lorsqu’un événement inattendu s’invite dans le roman familial, tel le handicap de son enfant, la nouvelle vient envahir l’espace psychique des parents, à l’image d’une bombe ou d’un tsunami. Tout diagnostic, à tout âge, est un temps de déstructuration. Les parents se retrouvent dans un état de sidération les empêchant de penser. Les questions se bousculent sans ordre et sans logique temporelle. L’avenir devient soudainement si anxiogène que le présent ne peut plus être investi. Le diagnostic implique souvent une perte de confiance en soi, une infinie tristesse voire du désespoir, un sentiment d’injustice, de la culpabilité, de l’insécurité. Durant cette période de grande déstabilisation, les parents ont besoin de temps pour assimiler ce qui leur arrive. Un espace de parole peut leur permettre de partager leurs émotions, les aider à ré-investir le présent et à retrouver du calme et une sécurité intérieure.

 

Vous avez des préoccupations liées à l’éducation de votre enfant ?

Votre enfant a des comportements difficiles à gérer ?

Vous doutez de vos compétences parentales ?

Vous vous sentez coupables de ne pas être le parent idéal ?

Vous êtes surmené en tant que parent ?

Vous êtes parents d’un enfant en situation de handicap et vous recherchez un espace de parole personnel ?

 

Je propose aux parents selon besoin :

– Une consultation psychologique

– Un cours de groupe Triple P

Le programme Triple P ou Pratiques Parentales Positives a été développé au cours de nombreuses années de recherche à l’Université du Queensland en Australie. Il est reconnu de manière internationale et soutenu par l’OMS. Le cours proposé s’adresse aux parents d’enfants âgés entre 2 et 12 ans. Il se déroule en groupe, sans les enfants, sur 8 séances durant 2 mois au rythme d’une séance par semaine :

– 4 séances de 2 heures en groupe (en soirée ou le samedi matin)
– 3 séances téléphoniques individuelles de 15 à 30 minutes
– 1 séance de bilan en groupe

Le cours propose des outils, un soutien et des réponses concrètes. Ses objectifs sont :
– accroitre vos compétences éducatives et votre confiance en vous
– reconnaître vos points forts et les domaines à améliorer en tant que parent
– fixer et atteindre vos propres objectifs de changement
– diminuer le stress lié à l’éducation des enfants
– utiliser des stratégies éducatives encourageantes, prévisibles et réalistes
– gérer les comportements inappropriés associés à l’enfance

Dates : à définir dès qu’un groupe est constitué
Lieu : Rue des Terreaux 10, 1003 Lausanne
Tarif du cours    un parent            CHF 380.- (livre inclus)
                               un couple           CHF 530.- (livre inclus)

 

On s’appelle pour en discuter ?

Comments are closed.