« La liberté intérieure c’est quand le regard de l’autre ne nous détermine pas. »

Alexandre Jollien

 

Formations

– Master en psychologie, Université de Genève
– Diplôme en psychologie générale, Université de Lausanne
– Certificat de formation à l’approche systémique en travail social, IES-CEFOC
– Certificat de formation à la thérapie familiale en institution et aux autres modes de collaboration avec les systèmes familiaux, IES- CEFOC
– Certificat d’études complémentaires « Enfants et adolescents sourds », SCES Lausanne
– Formation en Langue des signes française, niveaux 1 à 6, IVT Paris
– Formation aux techniques appliquées de coaching, FARP Lausanne
– Formation aux Classifications du handicap, CIF et PPH, GIFFOCH
– Licence pour la pratique du Triple P, Université Fribourg
– Certificat de formation en yoga pour les enfants, Centre de formation et de recherche en yoga
– Comprendre, Diagnostiquer et Traiter le Burnout Parental,Training Institute on Parental Burnout, Belgique

Intérêts pour
– Les familles, les fratries, la parentalité, le burn-out parental
– Les surdités infantiles et adultes, les familles et fratries avec handicap
– L’enfant à haut potentiel intellectuel

 

Née de parents suisses, j’ai eu le privilège de grandir dans ce pays. Toutefois, tout n’a pas été facile. Je cumule durant mon enfance un certain nombre de malchances sur le plan de ma santé. Je me retrouve avec une paralysie des jambes à l’âge de trois ans. Puis une grave malformation de la colonne s’ajoute au tableau. Opération, traitements médicaux, corset se succèdent durant toute ma jeunesse avec une période particulièrement sensible à l’adolescence. Il faut dire que dans les années 70, les psychologues ne se préoccupaient pas encore de l’état psychique d’un jeune fragilisé dans sa santé, ni de l’impact que cela pouvait avoir sur la famille, la fratrie, le couple parental.

Ces années de souffrance intime m’ont conduite assez naturellement à m’intéresser à la psychologie, aux relations humaines et au phénomène de résilience. J’ai suivi des études de psychologie aux Universités de Lausanne et Genève. Puis mon intérêt s’est dirigé vers la langue des signes et la population sourde. J’ai approfondi mes connaissances en surdité infantile et dans le travail avec les familles, bien consciente que la surdité de son enfant ou de tout autre handicap ou maladie ont un impact sur l’ensemble de la cellule familiale. Le cheminement des familles et de leur enfant hors du commun est alors à jamais bouleversé. C’est l’amour qu’ils partagent qui leur donne la force extraordinaire d’avancer. Avec beaucoup d’humilité, je m’immisce un temps dans leur roman familial et les accompagne comme un passeur dans cette aventure aux implications multiples. Cela fait bientôt trente ans que j’accompagne des familles fragilisées par des situations de vie inattendues.

page1image5799616page1image5801072

Parallèlement à ce parcours, je partage mon histoire vie avec un conjoint d’origine cambodgienne. L’histoire tragique de son pays l’a confronté à l’adversité et nous montre avec quelle force l’être humain est capable de résilience. Ensemble, nous avons voyagé dans de nombreux pays, en couple d’abord, puis avec nos trois filles. L’imprégnation de l’Asie m’a progressivement dirigée vers la méditation et le yoga que je pratique régulièrement.

Aujourd’hui, j’exerce une partie de mon activité professionnelle au sein du Secteur de la petite enfance de l’Ecole Cantonale pour Enfants Sourds à Lausanne, ainsi que dans le cadre de la consultation multidisciplinaire en surdité du Service ORL du CHUV. Récemment, j’ai ouvert une pratique indépendante.

J’aime découvrir de nouvelles histoires de vie, de nouveaux romans familiaux qui ont chacun leurs particularités propres, leurs souffrances et leurs joies, leurs obstacles et leurs délivrances. Le respect, la bienveillance, l’empathie, le non-jugement représentent la base de toutes relations humaines. Chaque histoire de vie est une grande aventure, la partager représente chaque fois un nouvel enrichissement.

Comments are closed.